Maladies de la peau et micro-immunothérapie

Agir sur le système immunitaire pour lutter contre les maladies cutanées

Maladies de la peau : Définition et causes

En tant que plus grand organe du corps humain, la peau est constamment exposée aux influences extérieures. Elle assume en outre des tâches importantes. Elle régule la température corporelle et l’hydratation, est l’organe sensoriel qui nous permet de toucher et de sentir et nous protège de divers intrus désagréables comme les germes et les bactéries. En outre, elle contribue à la communication non verbale : en rougissant ou en pâlissant, elle signale les états d’âme actuels.

 

Étant donné qu’elle accomplit chaque jour des performances maximales, elle a toutefois besoin de soins spécifiques. Si les soins de la peau sont ignorés, le risque de maladies cutanées peut augmenter. De même, un système immunitaire affaibli influence la peau et l’apparition de maladies de peau, dites maladies cutanées. Nombre de ces maladies sont étroitement liées à des infections virales. Ainsi, les verrues sont causées par des papillomavirus ou le zona par le virus varicelle-zona. Si ces déclencheurs se manifestent par des symptômes cutanés, c’est le signe qu’ils ne peuvent pas être combattus efficacement par le système immunitaire. C’est pourquoi les symptômes apparaissent surtout dans des situations de stress ou en cas de nouvelles infections qui mettent le système immunitaire à l’épreuve.

 

Maladies de la peau les plus fréquentes

 

L’éventail des pathologies de la peau possibles est très large. Par conséquent, les différentes maladies peuvent se manifester de différentes manières. Une grande partie d’entre elles sont dues à des maladies infectieuses. Lorsque le système immunitaire est affaibli et que la barrière cutanée est perturbée, les intrus ont plus de facilité à pénétrer à l’intérieur du corps. Parmi les maladies cutanées typiques provoquées par des virus, on compte notamment :

– les verrues
– l’herpès
– les mycoses
la varicelle.

 

Outre les infections virales, les maladies inflammatoires, auto-immunes et chroniques sont également considérées comme des causes potentielles de maladies de la peau :

– la dermatite atopique
– l’eczéma
– le psoriasis sont des exemples connus de cette catégorie.

 

Des réactions allergiques peuvent également se manifester sur la peau. Le contact avec certains allergènes peut entraîner ce que l’on appelle une dermatite de contact allergique. Elle est non infectieuse et apparaît environ un à trois jours après l’exposition à l’allergène. Elle se caractérise par des rougeurs cutanées, un œdème et la formation de vésicules.

 

Un vieillissement prématuré de la peau peut également être le signe de déséquilibres immunitaires. Bien qu’il ne s’agisse pas directement d’une maladie, elle donne des informations sur la santé et la vitalité du corps. Les agressions de l’environnement et un mode de vie malsain peuvent accélérer le vieillissement de la peau.

Traitements existants pour les maladies cutanées

Parmi les traitements classiques, on comptera avec des traitements locaux (désinfectants, antifongiques, antiviraux, anti-acnéiques, dermocorticoïdes…) et des traitements oraux (corticoïdes, oestrogènes, antibiotiques…).
Des thérapies alternatives peuvent être également envisagées telles que l’aromathérapie, l’homéopathie, l’oligothérapie ou la phytothérapie.
Cela dit, lors de la recherche d’un traitement approprié, il ne faut pas seulement se concentrer sur le soulagement des symptômes, mais aussi prendre en compte les causes profondes. Si la peau se manifeste, trois (co)déclencheurs possibles entrent en ligne de compte : le stress, les inflammations et les infections. Une anamnèse et un examen détaillés effectués par un dermatologue constituent la base d’un concept de traitement basé sur les causes.

Lien avec le système immunitaire
Un système immunitaire déséquilibré augmente le risque de maladies de la peau. En soutenant en douceur les défenses immunitaires de l’organisme, il est possible de favoriser activement l’autoprotection contre les virus. La réduction des mécanismes pro-inflammatoires de l’organisme est également possible grâce à la modulation du système immunitaire.

Traitement complémentaire de micro-immunothérapie

Dans le cas des maladies cutanées, la micro-immunothérapie met l’accent sur différents mécanismes d’action en fonction du complexe choisi : une action anti-inflammatoire, une action antivirale ou encore une action visant à renforcer les défenses contre les cellules cancéreuses et s’avère particulièrement efficace dans les cas  :

Photo Popup

Herpès

Photo Popup

Varicelle et zona

Photo Popup

Psoriasis

Photo Popup

Verrues

Photo Popup

Cancer de la peau

Vous êtes un professionnel
de santé ?

Inscrivez-vous gratuitement afin d'accéder à du contenu et des formations ou devenez adhérent et bénéficiez de nombreux avantages supplémentaires.

Vous êtes un patient à la recherche d'informations ?

Si vous souhaitez entrer en contact avec des professionnels spécialisés en micro-immunothérapie, n’hésitez pas à nous contacter.